1217 – Première itération

Si un jour je dois écrire une histoire, vous pouvez être sûr que ce ne sera pas un récit à la première personne. Qu’est-ce que ça me fatigue, ce genre de procédé… On a plus que ça, maintenant… Il paraît que ça force l’identification. Je veux bien le croire, mais souvent, ce sont les aventures de jeunes femmes sexy aux pouvoirs sortant du commun. Histoire de tirer de leur torpeur la masse endormie de la jeunesse de ce siècle, probablement. Comment voulez-vous que je ponde un truc pareil ?

Les gens s’accordent pour dire que je manque d’imagination, alors de toutes façons, d’ici à ce que j’écrive quoi que ce soit, il va couler de l’eau sous les ponts. Il faut dire que ma vie est relativement ennuyeuse. Rien d’extraordinaire à un père de famille qui part avant que son fils ne soit levé, et rentre en fin de journée après une harassante journée de travail, pour savourer le repas préparé par madame, et finir au lit tôt pour recommencer le lendemain. Et ce ne sont pas mes loisirs qui vont me stimuler. Bières avec les potes, jogging… Rien de bien transcendant.

Ceci dit, je ne me plains pas. Le confort et sa sécurité sont agréables. Mais peut-être qu’un jour mon existence prendra un tour inattendu.

Cependant, j’en doute…

Publicités